La sécurité

La sécurité pendant la période des battues

La sécurité en battue est l’affaire de tous, chasseurs et non chasseurs.
La battue est le mode de régulation le plus efficace pour lutter contre les dégâts du grand gibier car la chasse individuelle ne suffit pas pour maîtriser les populations. Il est important que ce mode de chasse puisse être réalisé dans les meilleures conditions. Si la sécurité  est la principale préoccupation des organisateurs d’une battue et de tous ses participants (traqueurs et chasseurs), elle peut être grandement améliorée avec l’aide et la compréhension des autres usagers de la nature. Les battues organisées sur une territoire, bien que théoriquement illimitées, ne sont pas nombreuses. Généralement, 4 à 10 battues de fin août à début février auxquelles peuvent s’ajouter des battues administratives motivées par les dégâts du grand gibier, tout au long de l’année, sauf pendant la période de quiétude s’étend du 1er au 15 avril. Les battues ont lieu le matin et peuvent durer jusqu’en début d’après-midi. Les dates de battue sont déclarées en mairie et font l’objet d’un affichage public obligatoire à partir du 1er septembre. La localisation exacte d’une chasse collective est très souvent décidée le jour même  et modifiée au cours de la battue en fonction de la présence constatée ou non du gibier.

Prendre connaissance des dates de battues et éviter les secteurs identifiés par les panneaux « Chasse en cours » permet de renforcer la sécurité et l’efficacité d’une chasse collective.

La sécurité en battue est, avant tout, l’affaire du chasseur. Il lui faut impérativement :

La sécurité au cours de la période de chasse individuelle et silencieuse à l’affût ou à l’approche

La chasse individuelle se pratique habituellement à partir du 15 avril. Les plages horaires varient selon le lever et le coucher du soleil, tôt le matin et tard le soir, ce qui devrait permettre une cohabitation harmonieuse avec les autres usagers du territoire. Si la stricte application des règles de sécurité est impérative, côté « chasseurs », communication, prudence et respect, de part et d’autre, sont les garants de la sécurité en forêt. Une recommandation s’impose : en forêt, portez des vêtements de haute visibilité !!!

A cet effet, la Fédération Nationale des Chasseurs mène des actions d’informations, de promotion de bonnes pratiques, de médiation et renforce le dialogue avec les fédérations de sports en milieux naturels.

Déjà trois conventions de partenariat sont signées !

Retour haut de page